nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Le jardin botanique

Le jardin botanique

L’Hôpital Traditionnel de Keur Massar est établi sur un terrain de sept hectares, dont plus des trois quarts sont occupés par les plantes. Le très riche jardin botanique procure à l’Hôpital toutes les ressources nécessaires pour préparer les tisanes curatives.

Du fait de l’éparpillement des espèces, il est difficile de délimiter exactement le jardin botanique. Il est tout aussi difficile d’avancer exactement sa date de création car les premières actions de reboisement remontent à la fondation de l’Hôpital en 1980 et couvraient un espace de 79 ha. Le résultat de ces actions s’offre dès l’entrée aux regards avec la petite forêt d’acacias nilotica (appelés couramment neb-neb) et d’adansonia digitata (baobabs) sur le côté gauche.

267 espèces de plantes
dans le jardin

L’idée du jardin botanique en tant qu’espace restreint a toutefois germé à l’Hôpital de Keur Massar en 2004, avec le redimensionnement foncier. Les premières plantations d’agrumes remontent ainsi à juin 2005.

Trois zones ont été identifiées pour recevoir les plantes fruitières, les plantes forestières et les plantes épineuses. Mais en raison de la nature du sol, certaines parties dans ces zones du jardin sont exploitées pour recevoir des plantes qui n’entrent pas dans ces catégories.

Les espèces ont été obtenues soit par transplantation, soit par achat de sujets et ensemencement de graines.

Le site du jardin étant mis en défens, il a été heureux de constater l’apparition spontanée de nouvelles espèces. Leur nombre était estimé à 267 à l’issue du dernier recensement formel, en décembre 2009.

GIF - 22.1 ko
Les fleurs très décoratives de l’arbuste Lantana camara, utilisées aussi dans la préparation de médicaments

Le rôle essentiel des abeilles dans la préservation de la biodiversité

Il convient de mentionner également l’existence d’une unité apicole de 12 ruches au sein du jardin botanique. L’expérience a permis de réintroduire des abeilles, dont le rôle est essentiel dans la préservation de la biodiversité. C’est un défi dans la mesure où le jardin botanique est situé dans une zone qui connaît une urbanisation fulgurante.

En effet, presque dix mois après l’installation des premières ruches, seules quatre peuvent être considérées comme colonisées. D’autres sont marquées par des peuplements pour le moment instables.

A terme, l’Hôpital Traditionnel de Keur Massar espère récolter du miel de plantes médicinales de bonne qualité pour la production de ses médicaments.

L’entretien du jardin

Trois personnes sont préposées à son entretien, qui mobilise toutefois ponctuellement certains autres membres du personnel de l’Hôpital. Grâce au système d’arrosage aménagé à partir de trois puits, un réseau de bassins interconnectés et des raccordements empruntant au goutte-à-goutte, le volume de travail est allégé et permet au personnel de vaquer à d’autres occupations telles que la récolte, la recherche de nouvelles espèces à introduire ou l’installation de pépinières.

Le jardin botanique le plus exhaustif du Sénégal

Grâce aux plantes du jardin, l’hôpital est devenu totalement autonome pour produire des tisanes. Les ressources du jardin ont permis également des mutations heureuses avec la reconversion des recettes des pommades 000 (cicatrisante) et PKF (pour entorses et foulures), qui étaient au préalable confectionnées par le professeur Yvette Parès avec des plantes médicinales d’Europe.

C’est l’exploitation du jardin qui permet à l’Hôpital de maintenir les prix modiques de ses prestations que son statut d’utilité publique (décret 85-1327 du 19 décembre 1985) lui impose, par ailleurs, de préserver.

Jujubier Le jardin botanique de l’Hôpital Traditionnel de Keur Massar peut s’enorgueillir d’être à ce jour le plus exhaustif sur toute l’étendue du territoire national sénégalais, selon plusieurs spécialistes de passage.

Pour en savoir plus sur les plantes du jardin botanique de l’Hôpital de Keur Massar et leurs indications thérapeutiques, lisez les Chroniques du jardin botanique.


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés