nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Les chroniques du jardin botanique > L’aloe vera

Les chroniques du jardin botanique
de l’Hôpital traditionnel de Keur Massar

L’aloe vera

Par Djibril Bâ

L’aloès est de nos jours une plante cultivée à travers le monde entier. Il se présente comme une grande herbe aux feuilles dentelées dont l’usage remonte très loin dans le temps…

A maturité, l’aloe vera sort une longue tige autour de l’extrémité de laquelle on observe des fleurs rouges ou jaunes.

L’Egypte antique, de même que les civilisations amérindiennes d’antan au même titre que les pères fondateurs de la médecine dite moderne connaissaient l’aloès et le vénéraient.

Il en existe, en vérité, plusieurs types, 300 environ. Même si cela ne sembla pas prêter à grande conséquence thérapeutique, il reste que l’Aloe Vera demeure l’espèce la plus couramment utilisée parce que ses feuilles contiennent plus de substance.

L’aloès fait partie de la catégorie des plantes médicinales portées au pinacle par la phytothérapie moderne à cause de ses nombreuses vertus. Il contient, dit-on, plus de 150 principes actifs… de quoi en faire une pharmacie miniature ! L’aloès est la plante la plus médiatisée et la plus commercialisée dans le monde depuis toujours.

On emploie davantage son gel, une substance transparente contenue dans la feuille à côté de son suc brunâtre qui a des propriétés purgatives.

En traitement interne, on reconnaît au gel des propriétés immunostimulantes, antispasmodiques, laxatives, antibiotiques, dépuratives, antiallergiques et antidiabétiques.

En traitement externe, l’aloès est réputé pour ses propriétés cicatrisantes et reconstituantes de la peau qui en font un produit de base recherché en cosmétique.

L’aloès est cependant déconseillé pendant la grossesse, l’allaitement et pour les enfants de bas âge.

Voir en ligne : Les actualités sur le blog des amis de Keur Massar


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés