nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > Les chroniques du jardin botanique > Le frangipanier

Les chroniques du jardin botanique
de l’Hôpital traditionnel de Keur Massar

Le frangipanier

Par Djibril Bâ

Le frangipanier est une plante tropicale originaire d’Amérique. Il n’a été cependant introduit au Sénégal, tout comme en Afrique, que comme plante ornementale. Mais il est aussi considéré comme plante médicinale traditionnelle. Ses racines, ses feuilles, ses fleurs et son latex sont utilisés à cet effet.

On distingue deux variétés : le Plumeria alba (aux fleurs blanches) et le Plumeria rubra (aux fleurs présentant des nuances du rouge au blanc).

Le frangipanier devient de plus en plus rare dans les jardins. A quoi ce phénomène est-il dû ? Ailleurs, en Asie par exemple, cette plante a été si bien adoptée qu’elle a été rebaptisée l’Arbre des Temples. Plantée autour des pagodes, ses fleurs sont une offrande recherchée pour Bouddha. Son emblème est la pureté et son symbole, l’immortalité… Encore appelée "Jasmin des Indes" ou "Tipanie de Tahiti", elle est un arbre fétiche dans les cimetières.

Le frangipanier est très réputé pour le parfum fort agréable de ses fleurs qui évoquerait celui de la frangipane.

Mais il est aussi considéré comme plante médicinale traditionnelle. Ses racines, ses feuilles, ses fleurs et son latex sont utilisés à cet effet.
Sans oublier que de nos jours, l’huile essentielle tirée de ses fleurs, au-delà de ses applications cosmétiques, connaît également un usage thérapeutique.

Selon les usages et en fonction des parties considérées, on fait appel à ses effets : purgatif, antiseptique, désinfectant, digestif, antibiotique, antiviral, astringent, dépuratif, antifongique, pectoral et émollient, antihelminthique, anti-irritant et calmant.

Il est utilisé aussi bien utilisé en traitement externe qu’interne.

L’Hôpital Traditionnel donne deux conseils :
1) faire attention au latex très caustique ;
2) utiliser l’infusion des fleurs en bain tonifiant pour le corps ou le cuir chevelu.

Voir en ligne : Le blog des amis de l’Hôpital de Keur Massar


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés