nom_site_spip
Accueil > L’Hôpital et ses collaborateurs > La pharmacie

La pharmacie

Pour prendre en charge de façon idoine les besoins des patients répartis entre Keur Massar, les rues de Dakar, les annexes et les villages de reclassement social, une intense activité pharmaceutique a toujours été nécessaire et très tôt mise en place à l’Hôpital.

L’activité pharmaceutique s’est accentuée avec la décision, prise en 1984, d’accueillir les patients souffrant d’autres pathologies que la lèpre.
Des médications pour toutes les maladies de médecine générale sont ainsi créées à l’Hôpital. Le volume préparé est considérable : 4 à 5 tonnes de poudres par an, 300 litres d’huiles médicamenteuses, 500 litres de vinaigres médicinaux.

Vitrine de la collaboration thérapeutique entre les guérisseurs

En 1995, une pharmacie de vente est officiellement ouverte dans l’Hôpital de Keur Massar pour proposer des compléments aux traitements des guérisseurs et des remèdes contre les maladies courantes telles que le paludisme, la diarrhée des enfants, etc.

Très vite, la pharmacie devient la vitrine de la collaboration thérapeutique entre les guérisseurs, notamment avec le brassage et l’échange de formules : chaque guérisseur propose à la pharmacie des produits de sa spécialité.

Dans le même temps, l’Hôpital développe son savoir-faire dans le conditionnement, l’emballage et la galénique. Il s’agit de présenter le médicament sous la forme la plus adaptée, l’emballage le plus indiqué et les conditions les plus aptes à conserver sa qualité le plus longtemps possible, en garantissant tout autant son efficacité.

La pharmacie de Keur Massar, sous la responsabilité de Mme Diyé Ba, est ouverte tous les jours de 9h à 17h, sauf le dimanche.

La pharmacie de Grand Yoff est ouverte tous les jours de 9h à 13h et de 16h à 19h, sauf le dimanche. Mme Fatou Diouf en est la responsable.

La pharmacie de Kaolack est gérée par Ami Diouf.

La pharmacie de Mballing (village de reclassement social de la banlieue de Mbour) est gérée par Waly Diouf.

La pharmacie de Touba Peycouk (village de reclassement social de la banlieue de Thiès) est gérée par Moustapha Ndiaye.

La pharmacie de Gollere (Podor) est gérée par Alassane Mbaye.


 Hôpital Traditionnel de Keur Massar - Tous droits réservés